La Maison des journalistes reçoit des journalistes contraints de fuir leur pays où ils sont gravement menacés en raison de leur métier. Elle permet à ces demandeurs d’asile en France de ne pas devenir des sans-abri.