Articles

affiche-journee-deducation-aux-mediasA l’occasion de la Journée Mondiale de la Télévision, le Musée européen des médias et l’EFAP, école des nouveaux métiers de la communication, nous invitent à la réflexion sur le thème « Médias et Politiques » lors de la Journée 2016 d’éducation aux médias le lundi 21 Novembre.

Cette Journée de débat et de questionnement, qui se tiendra de 8h à 19h au sein de l’immeuble Jacques Chaban-Delmas dans le 7ème arrondissement de Paris, sera l’occasion d’aborder l’influence des médias sur les politiques et inversement en présence de journalistes, sondeurs, personnalités politiques, conseillers en communication, politologues.

La politique est-elle un divertissement ? Quelle est l’influence des sondages sur le vote réel ? Les médias sont-ils les outils des politiques ? ou inversement ? A la suite de l’élection américaine et à six mois de l’élection présidentielle française, ces questions méritent d’être posées.

Dans ce cadre, le témoignage direct d’Hicham Mansouri, journaliste marocain exilé de la Maison des journalistes apportera des éléments de réponse et un éclairage concerné. Anciennement rédacteur pour le journal Machahid, collaborateur de Free Press Unlimited et International Media Support, il fut contraint de fuir son pays sous la pression du pouvoir politique. Son intervention permettra de cristalliser le débat sur les enjeux fondamentaux de la liberté de la presse et l’indépendance vis à vis du pouvoir.

Pour en savoir plus sur le parcours d’Hicham Mansouri, cliquez ici.

Plus de détails sur cette journée à retrouver dans le programme, cliquez ici

Ci-dessous l’interview à Hicham Mansouri :


 

dsc01036A Vanves, en Île-de-France, la session de rentrée des « Clés de l’Actu » a été animée par Denis Perrin, membre du CA de la Maison des journalistes. « Les Clés de l’Actu « , tel est le nom donné à un atelier destiné aux 11-15 ans qui s’intéressent à la presse et aux événements qui agitent la planète.

Cet atelier initié par le Pôle Jeunesse de la ville Vanves (coordination de l’événement: Sandrine Bourg) et par notre amie la journaliste de France 3 Patricia Loison (récemment partie s’installer au Japon) a lieu une fois par mois. Le samedi 24 septembre, une quinzaine de jeunes volontaires a ainsi pu réfléchir aux questions posées par le phénomène des réfugiés et à ses conséquences.

Une journaliste rwandaise exilée, a apporté son témoignage. Rappelons qu’elle a été accueillie à son arrivée en France par la Maison des journalistes à Paris et elle est toujours mobilisée dans le cadre des activités de sensibilisation à la liberté de la presse et d’expression menées par la MDJ.

(Crédits photos: Isabelle d’Elloy)

dsc01028

Pour France Culture, François Bordonneau, Juliette Médevielle et Vincent Decque ont réalisé un documentaire de 55 minutes, diffusé le 7 juin 2016, « Reporters en exil » sur la Maison des journalistes, son quotidien, les réfugiés.

(Source : MDJ)

(Source : MDJ)

 

L’émission contient notamment les interviews de :

Yvette Murekasabe, 35 ans, reporter radio au Burundi

Ali Al-Daher, 27 ans, reporter télévision Syrie

Khosraw Mani, 29 ans, reporter radio et presse écrite Afghanistan

Darline Cothière, directrice de la Maison des Journalistes

Danièle Ohayon, co-fondatrice de la Maison des Journalistes

 

 

2 Expo 21 juin« Un monde tranquille », ainsi a été baptisée une première série de 25 photos que le journaliste Denis Perrin présente dans le cadre de la Maison des journalistes (MDJ) à Paris du 21 juin au 21 juillet 2016.

Vernissage le mardi 21 juin à 18 heures 30 à la MDJ.

Réalisées au cours de voyages en Europe, les photos ainsi présentées célèbrent, contre vents et marées, une certaine idée de la sérénité : 25 fenêtres ouvertes sur des scènes apaisantes ou surprenantes, magnifiées par une lumière tranquille qui y tient le premier rôle.

Cette exposition trouve tout naturellement sa place à la MDJ, un lieu où se croisent des destins en quête de paix et de liberté : rappelons que la Maison des journalistes, dirigée par Darline Cothière, accueille et accompagne des journalistes exilés, contraints de fuir leurs pays. L’exposition rend hommage, à sa manière, à la démarche humaniste et unique au monde que cette association a engagée depuis 2002.

ACHETEZ une photo et SOUTENEZ la MDJ

A l’occasion de cette exposition, les photos (au format 30/40 cm et 30/50 cm) sont proposées à la vente au tarif unique de 60 € (hors frais d’envoi). Elles ont été encadrées par Sylvie et Olivier Delahousse (atelier-galerie « Tableau d’honneur » à Saint-Cloud).

Les sommes résultant de cette vente seront intégralement reversées par l’auteur à la Maison des journalistes.

Signalons enfin que l’affiche de l’exposition a été imaginée et conçue par la très créative journaliste-graphiste Brigitte Laplana.

« Un monde tranquille »
Maison des journalistes
35 rue Cauchy 75015 Paris
Tél. 01 40 60 04 02

Communication :
Lisa Viola Rossi
communication@maisondesjournalistes.org
Tél. 01 40 60 04 06

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire le dossier de presse (mai 2016).

ddp2016

 

Rencontre Renvoyé Spécial avec le journaliste René Dassié (Cameroun) au Lycée Jean Lurçat de Paris (Île de France), le mercredi 23 mars.

Pour télécharger l’article paru sur Le Parisien le 24 mars 2016, cliquez ici

Pour télécharger l’intervention enregistrée par la radio du lycée, cliquez ici

 

Ci-dessous, retrouvez une sélection de commentaires rédigés par les élèves après la rencontre avec René Dassié :

Est-ce que ce témoignage vous a été utile ?

Oui, ce fut un exposé très intéressant.

Pourquoi ?

Cela m’a appris beaucoup de choses sur la vie du M. Dassié dans son pays, c’est assez incroyable.

Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce témoignage ?

Ce qui m’a frappé, ce sont toutes les intimidations que lui et sa famille ont reçues, c’était très inquiétant.

Quel est votre avis sur la situation des journalistes en exil ?

C’est une situation vraiment inacceptable, il n’est pas normal de devoir fuir son pays pour avoir parlé librement, on devrait pouvoir s’exprimer où l’on veut, sur ce que l’on veut. 

D’après vous, quel est le rôle du journaliste aujourd’hui dans la société ?

D’après moi, les journalistes, dans la société d’aujourd’hui doivent dénoncer les problèmes dans le monde en toute liberté. Montrer quelle est la réalité de notre société.

Pourquoi la liberté de la presse est-elle importante dans une démocratie ?

C’est ce qui fait qu’un régime reste démocratique, c’est une liberté fondamentale. C’est la garantie de connaître la vérité.

Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux journalistes exilés ?

Je voudrais leur dire de gardez courage, de résister aux harcèlements et aux pressions, votre combat est noble et nous vous soutenons.

 

Ci-dessous la galerie photo de la rencontre :