La Maison des journalistes rencontre un ancien déporté de Drancy

Comprendre les étapes du processus génocidaire qui a profondément blessé le XXème siècle, rencontrer un témoin rescapé de la Shoah et surtout s’engager pour le devoir de mémoire, tels sont les thèmes explorés par les journalistes de la Maison des journalistes lors de la visite du Mémorial de Drancy, organisée le mardi 7 février 2017.

Le groupe des journalistes de la MDJ en visite au Mémorial de Drancy, février 2017 © Tijani LEMRABOTT

Au lendemain de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste le 27 janvier 2017, l’Histoire de ce lieu, symbole de la déportation de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants venus chercher refuge auprès de l’État français, a permis d’évoquer les étapes de la stigmatisation subie par les Juifs européens. Boucs émissaires des démocraties européennes en crise, ces populations ont été mises au ban de la société française, pointées du doigt pour le simple fait d’appartenir à une communauté religieuse.

L’actuelle cité de la Muette vue du Mémorial ©Camille PEYSSARD-MIQUEAU

Le groupe de la MDJ devant l’actuelle cité de la Muette à Drancy ©Camille PEYSSARD-MIQUEAU

Visite au Mémorial de Drancy ©Tijani LEMRABOTT

Après avoir visité les collections du Mémorial et découvert les murs du camp d’internement de Drancy, les journalistes exilés de la Maison des journalistes accompagnés par la guide Annaïg Lefeuvre ont eu l’opportunité exceptionnelle de rencontrer un témoin qui préfère rester anonyme, ancien déporté du Convoi n°73 du 15 mai 1944, destiné au camp de concentration de Kaunas situé en actuelle Lituanie. L’occasion d’échanger sur le vécu de ce rescapé, mais aussi sur l’actualité marquée par la crise des réfugiés et les troubles internationaux.

«Témoigner de ce que j’ai vécu auprès des générations futures pour qu’elles puissent elles-mêmes transmettre cette histoire et ainsi combattre le cancer des idées obscurantistes, c’est ma responsabilité au nom de tous ceux qui ne peuvent plus le faire aujourd’hui.»

Hommage aux victimes de déportation passées par le camp de Drancy ©Tijani LEMRABOTT

Notre actualité en vidéos…

… Et en photos !