La MDJ a été ravie d’accueillir, vendredi, la réalisatrice Laurène Lepeytre venue présenter son film « Journalistes vos papiers ! ». Sorti en 2013, le documentaire raconte, à travers trois figures, le parcours de journalistes réfugiés en France dix ans après l’obtention de leur statut. Et l’identité dans tout cela ? Après l’étape douloureuse de l’exil reste celle de la lente intégration dans un pays qu’ils n’ont pas forcément choisi.

Les journalistes de la MDJ accompagnés de la réalisatrice du film, Laurène Lepeytre
Crédits photo : Camille PEYSSARD-MIQUEAU

« L’exil c’est un arrachement, une révolte contre un monde qui ne nous convient plus », Soro Solo, journaliste de Côte d’Ivoire réfugié politique depuis 2003.

« Quand on arrive, en exil, dans un pays dont on ne connait rien, il faut réapprendre à marcher, à vivre le quotidien », Ahmed, journaliste algérien, réfugié politique depuis 2004.

« Je suis une identité qui s’adapte à son environnement […] Néanmoins, j’ai un passé qui fait ce que je suis », Tcheita, journaliste haïtienne, réfugiée politique depuis 2004.

La projection du film a été suivie d’un temps d’échange entre Laurène Lepeytre et les journalistes présents. « Un de mes objectifs pour ce film était de montrer l’absurdité de certaines situations et d’être capable d’en rire » explique la réalisatrice.

Pour voir la bande annonce du film, cliquez ici

 

Interview à Diane Hakizimana, journaliste burundaise réfugiée à la MDJ, professionnelle de la radio publique africaine de Burundi.

Extrait de l’émission Votre télé et vous, émission n° 96, diffusion mardi 26 mai 2015 : « Liberté d’informer, nouvelles menaces, comment y résister ? »

Lien à l’émission integrale : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/votre-tele-et-vous/votre-tele-et-vous-du-mercredi-27-mai-2015_912425.html


Diane Hakizimana, portrait d’une journaliste burundaise en exil
Par Hélène Navarre
(Avril 2015)

Yarmouk / Paris ~ Crédit Photo : Valérie RohartIls ont eu le courage de résister dans leur pays.
Ils ont été contraints de fuir.
Vous aussi apportez votre soutien aux journalistes en exil.
Aidez la Maison des journalistes qui les accueille

They were brave to resist in their country.
They had to flee.
You too you can support the journalists in exil.
Help the House of Journalists which hosts them.

Yarmouk / Paris 

Réalisation : Valérie Rohart
Photos : Ammar Abd Rabbo et Valérie Rohart
Montage : Adrien Pagotto
Dessins : Adjim Danngar (Achou)
Musique :
Trio Joubran / Sama Sounounou
Basel Zaraa Emily Chirchill / When you’re born a refugee
Crédits Agence Sepium 2014

affiche-215x3001« JOURNALISTES, VOS PAPIERS! », un film de Laurène Lepeytre

« L’exil est une espèce de longue insomnie », écrivait Victor Hugo. En France, il y a des journalistes étrangers qui ne dorment plus, d’autres qui rêvent éveillés, d’autres encore qui se sont faits français. Tous, après obtention du statut de réfugié en France, ont commencé leur lente intégration dans un pays qu’ils n’avaient pas choisi. Peu de ces hommes et femmes de plume, de micro ou d’image sont encore journalistes. Beaucoup font des petits boulots alimentaires, et continuent d’exercer leur liberté d’expression en animant des blogs ou en écrivant pour la presse étrangère. Tous doivent se reconstruire, s’inventer une nouvelle vie en France et repenser leur identité.

Sélection Festival Ciné Droit Libre de Ouagadougou – Burkina Faso – Juin 2013

« MDJ. Libertà in esilio », un documentaire de Lisa Tormena et Matteo Lolletti par Sunset soc. coop. (2008).

Le documentaire se penche sur la liberté de la presse, à travers les histoires de trois journalistes réfugiés à la MDJ: Tcheïta Vital, journaliste de la radio haïtienne, Enrique Galeano, journaliste de la radio du Paraguay et blogueur, et Oumar Dia, journaliste de presse écrite et activiste politique mauritanienne.
Avec Philippe Spinau, Fanny Chagniot, Darline Cothière-Robert.
Premio Ilaria Alpi 2009 (sezione Produzione)
Premio Fedic (Sedicicorto International Film Festival 2010)