« Free Iran ? Quarante ans après, réflexions sur la révolution » est le titre de la table ronde organisée par la Maison des journalistes en collaboration avec le Caffè dei Giornalisti dans le cadre du programme Presse 19 en Italie.

La rencontre aura lieu le mercredi 28 novembre 2018 de 18h30 à 20h au Circle de la presse de Turin (Palazzo Ceriana Mayneri – Corso Stati Uniti 27, Torino).

Les intervenants :

Professionnels de la Maison des journalistes :
Rasoul Asghari, journaliste iranien, exilé en France depuis 2012
Mariam Mana, journaliste afghane, exilée en France depuis 2015

Avec :
Darline Cothière, directrice de la Maison des journalistes
Farian Sabahi, journaliste spécialisée dans le Moyen-Orient et écrivaine

Introduction de :

Federico Ferrero, directeur de la rédaction du Caffè dei Giornalisti

Free Iran ? Quarante ans après, réflexions sur la révolution

Il y a 40 ans, l’Iran a été le théâtre d’une révolution qui a bouleversé le système politique.

Pays aux multiples contradictions, l’Iran se trouve aux dernières places du classement international de la liberté de la presse de Reporters sans frontières. Malgré cela, sa population est en effervescence et lutte pour obtenir des changements concrets.

Dans les manifestations de rue de la société civile contre les pouvoirs constitués, le peuple demande, entre autres, des mesures de lutte contre la pauvreté, causée notamment par l’effondrement de sa monnaie.

Dans le travail des journalistes et des militants dissidents, on voit la tentative de rendre l’Iran une nation moderne, plus libre et plus juste.

Cette table ronde vise à ouvrir un dialogue sur l’Iran, quarante ans après la révolution, dans un moment historique dans lequel les sanctions économiques imposées par les États-Unis mettent encore plus en difficulté la vie des citoyens déjà menacés dans leurs libertés fondamentales.

Pour télécharger l’affiche en italien (version PDF), cliquez ici

Pour s’inscrire :

Cette rencontre rentre dans le cadre des formations adressées aux journalistes italiens : la participation attribue 4 crédits.

Pour s’inscrire, les journalistes peuvent accéder à la plateforme en ligne Sigef.

Si vous n’êtes pas journaliste et souhaitez assister à la rencontre, envoyez un email avec votre nom et prénom à : eventi@caffedeigiornalisti.it

 

Un moment de l’intervention d’Yvette Murekasabe lors d’un atelier du 7 novembre 2018

Une journée consacrée à la participation des réfugiés aux politiques publiques a été organisée par la délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (Diair). Ce rendez-vous rentrant dans une démarche consultative lancée le 20 juin dernier, a eu lieu le mercredi 7 novembre 2018 à l’Inalco.

Parmi les invités de l’Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (Unhcr), Yvette MUREKASABE, journaliste burundaise en exil en France, membre de la Maison des journalistes, qui a pris la parole lors des ateliers organisés tout au long de la journée.

Pour télécharger l’ordre du jour de l’évènement, cliquez ici

La démarche de consultation des personnes réfugiées de la Diair

La délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (Diair) lance une démarche consultative auprès des personnes réfugiées sur la Stratégie nationale d’accueil et d’intégration des réfugiés en France. Cette démarche a commencé le 20 juin dernier lors de la journée mondiale des réfugiés au cours de laquelle le Préfet Régnier a échangé avec des réfugiés sur leur situation en France. Pour lire sur la consultation du 20 juin : https://accueil-integration-refugies.fr/2018/06/27/retour-sur-la-journee-mondiale-des-refugies-2018-aveclesrefugies/

La méthodologie de consultation a ensuite été affinée en juillet avec les associations du secteur de l’Asile lors d’un atelier réalisé lors de la journée des associations organisée par la Diair.

La journée du 7 novembre : formation / ateliers / restitution

Le 7 novembre a été organisée une journée de participation des réfugiés aux politiques publiques à l’Inalco. Cette journée a proposé des temps de formations à la prise de parole et à la construction d’un discours collectif pour les personnes réfugiées, des ateliers thématiques de consultation et une restitution auprès du Diair (cf ordre du jour ci-dessus).

Chaque atelier fait l’objet d’une thématique (femmes, collectivités locales, stratégie nationale). Le sujet traité concerne le lien entre les réfugiés et la société française.

Ci-dessous le tweet de Céline SCHMITT, Responsable de l’Information Publique et Porte-Parole de l’Unhcr, qui a animé un des ateliers de la journée.

La Maison des journalistes renouvelle son partenariat avec Les Itinéraires poétiques de Saint-Quentin-en-Yvelines. Cette année, deux professionnels en exil, anciens résidents de la MDJ, prendront partie à la 8e Semaine des écrivains persécutés et emprisonnés : Thelma Chikwanha, journaliste zimbabwéenne et Moneim Rahama, journaliste, écrivain et poète soudanais.

Les deux militants pour la liberté d’information multiplieront leurs rendez-vous auprès d’élèves de 3ème, de lycéens et d’étudiants de Saint-Quentin-en Yvelines du 12 au 16 novembre 2018.

Point d’orgue de la Semaine, une soirée qui se tiendra à La Batterie de Guyancourt (1 1 Rue de la Redoute, 78280 Guyancourt) dès 20h30 le jeudi 15 novembre, déclaré par le P.E.N club international » Journée Internationale des écrivains persécutés, emprisonnés et empêchés ».

Pour télécharger l’affiche de l’évènement, cliquez ici

 

Le moment de la remise du prix, au centre le journaliste de la MDJ Mamoudou Alia GAYE

Le prix Coup de Cœur de la Maison des journalistes a été décerné au film SUEÑO EN OTRO IDIOMA d’Ernesto Contreras, dans le cadre du Festival Viva Mexico dont la Maison des journalistes est partenaire depuis l’année dernier (http://www.viva-mexico-cinema.org/) et qui a lieu du 3 au 9 octobre au Cinéma Luminor – Hôtel de Ville de Paris.

La cérémonie de clôture et remise des prix a eu lieu le mardi 9 octobre : à remettre le prix « Coup de cœur de la MDJ », Mamoudou Alia GAYE, journaliste mauritanien, membre du jury de la Maison des journalistes.

Synopsis

Une langue indigène vieille de plusieurs millénaires est sur le point de disparaître : Evaristo et Isauro (70 ans), les deux dernières personnes à la parler se sont disputés il y a cinquante ans et ne s’adressent plus la parole. Martin, un jeune linguiste relèvera le défi de réunir les deux aînés et de les convaincre de se parler une nouvelle fois afin d’obtenir une compilation sonore de leur langue. Mais, depuis des temps anciens, dans les entrailles de la jungle repose un secret caché par la langue qui rend difficile le retour du zikril.

Ernesto Contreras

Le premier film de Contreras (diplômé du CUEC-UNAM), Párpados Azules, a été nominé en 2007 pour la Caméra d’Or au Festival de Cannes. Le film a remporté de nombreux prix, dont le prix spécial du jury au Festival Sundance et le prix Ariel du meilleur premier film, décerné par l’Académie mexicaine des Arts et des Sciences Cinématographiques. En 2010, il a sorti son long métrage documentaire Seguir Siendo : Café Tacvba et en 2015, il a sorti sa deuxième fiction : Les sources sombres.

Prix

Prix du public Sundance

Bande annonce

« Favoriser la rencontre et les échanges entre les journalistes des deux rives de la Méditerranée », c’est l’ambition de la première édition des Assises Internationales du Journalisme de Tunis. L’évènement aura lieu les 15,16 et 17 Novembre dans la magnifique Cité de la Culture qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale Tunisienne. Plus de 350 journalistes sont déjà inscrits venus de tout le bassin méditerranéen, d’Afrique et de l’Europe du nord francophone.

Rendez-vous sous le signe de la liberté de la presse. Une délégation de la MDJ, composée de deux professionnels de la MDJ, Yvette MUREKASABE, journaliste burundaise, et Ali AL MUQRI, journaliste et écrivain yéménite, interviendront aux cotés de la directrice de l’association, Darline COTHIÈRE, lors de l’atelier « Des solutions pour les journalistes menacés« , prévu pour le vendredi 16 novembre, de 9h15 à 10h45, à la Cité de la Culture de Tunis.

Cette première édition des Assises du journalisme de Tunis est une initiative de l’association Journalisme & Citoyenneté qui organise à chaque printemps les Assises de Tours sur la rive nord de la Méditerranée.

Un rendez vous à ne pas manquer !

Programme et inscription sur www.journalisme.com