Articles

Participation des réfugiés aux politiques publiques : la parole à Yvette Murekasabe

Un moment de l’intervention d’Yvette Murekasabe lors d’un atelier du 7 novembre 2018

Une journée consacrée à la participation des réfugiés aux politiques publiques a été organisée par la délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (Diair). Ce rendez-vous rentrant dans une démarche consultative lancée le 20 juin dernier, a eu lieu le mercredi 7 novembre 2018 à l’Inalco.

Parmi les invités de l’Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (Unhcr), Yvette MUREKASABE, journaliste burundaise en exil en France, membre de la Maison des journalistes, qui a pris la parole lors des ateliers organisés tout au long de la journée.

Pour télécharger l’ordre du jour de l’évènement, cliquez ici

La démarche de consultation des personnes réfugiées de la Diair

La délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (Diair) lance une démarche consultative auprès des personnes réfugiées sur la Stratégie nationale d’accueil et d’intégration des réfugiés en France. Cette démarche a commencé le 20 juin dernier lors de la journée mondiale des réfugiés au cours de laquelle le Préfet Régnier a échangé avec des réfugiés sur leur situation en France. Pour lire sur la consultation du 20 juin : https://accueil-integration-refugies.fr/2018/06/27/retour-sur-la-journee-mondiale-des-refugies-2018-aveclesrefugies/

La méthodologie de consultation a ensuite été affinée en juillet avec les associations du secteur de l’Asile lors d’un atelier réalisé lors de la journée des associations organisée par la Diair.

La journée du 7 novembre : formation / ateliers / restitution

Le 7 novembre a été organisée une journée de participation des réfugiés aux politiques publiques à l’Inalco. Cette journée a proposé des temps de formations à la prise de parole et à la construction d’un discours collectif pour les personnes réfugiées, des ateliers thématiques de consultation et une restitution auprès du Diair (cf ordre du jour ci-dessus).

Chaque atelier fait l’objet d’une thématique (femmes, collectivités locales, stratégie nationale). Le sujet traité concerne le lien entre les réfugiés et la société française.

Ci-dessous le tweet de Céline SCHMITT, Responsable de l’Information Publique et Porte-Parole de l’Unhcr, qui a animé un des ateliers de la journée.

La MDJ prend la parole aux Assises Internationales du Journalisme de Tunis

« Favoriser la rencontre et les échanges entre les journalistes des deux rives de la Méditerranée », c’est l’ambition de la première édition des Assises Internationales du Journalisme de Tunis. L’évènement aura lieu les 15,16 et 17 Novembre dans la magnifique Cité de la Culture qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale Tunisienne. Plus de 350 journalistes sont déjà inscrits venus de tout le bassin méditerranéen, d’Afrique et de l’Europe du nord francophone.

Rendez-vous sous le signe de la liberté de la presse. Une délégation de la MDJ, composée de deux professionnels de la MDJ, Yvette MUREKASABE, journaliste burundaise, et Ali AL MUQRI, journaliste et écrivain yéménite, interviendront aux cotés de la directrice de l’association, Darline COTHIÈRE, lors de l’atelier « Des solutions pour les journalistes menacés« , prévu pour le vendredi 16 novembre, de 9h15 à 10h45, à la Cité de la Culture de Tunis.

Cette première édition des Assises du journalisme de Tunis est une initiative de l’association Journalisme & Citoyenneté qui organise à chaque printemps les Assises de Tours sur la rive nord de la Méditerranée.

Un rendez vous à ne pas manquer !

Programme et inscription sur www.journalisme.com

RENVOYÉ SPÉCIAL AU LYCÉE SAINT-CHARLES DE MARSEILLE (AIX-MARSEILLE / PACA)

Rencontre Renvoyé Spécial avec la journaliste Yvette MUREKASABE (Burundi) au Lycée Saint-Charles de Marseille (Aix-Marseille / Provence-Alpes-Côte d’Azur), le 23 mai 2016.

Pour lire les témoignages écrits par des élèves sur la visite de Yvette Murekasabe, cliquez ici.

Commentaires choisis des élèves sur la venue de Mme Murekasabe :

Est-ce que ce témoignage vous a été utile ?

Oui, c’était très intéressant.

Pourquoi ?

Il m’a permis de comprendre la situation et la vie au Burundi, les difficulté du pays.

Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce témoignage ?

Ce qui m’a frappé, c’est le parcours de Mme Murekasabe, ce qu’elle a du endurer que ça soit dans son pays ou même pour arriver en France.

Quel est votre avis sur la situation des journalistes en exil ?

Vivre loin de sa famille c’est très dur. Ils ont une situation très difficile au quotidien, toujours obligé de se battre tous les jours, pour leur liberté, leurs droits.

 D’après vous, quel est le rôle du journaliste aujourd’hui dans la société ?

Le rôle du journaliste dans la société est de témoigner des tensions politiques, du quotidien et d’avertir les citoyens.

Pourquoi la liberté de la presse est-elle importante dans une démocratie ?

Car chaque personne a le droit d’être tenue au courant de ce qu’il se passe dans son pays et tout le monde a le droit de s’exprimer.

Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux journalistes exilés ?

De continuer votre combat, de toujours parler, vous êtes très courageux, ne lâchez surtout rien, on est avec vous.

 

Retrouvez ci-dessous la galerie photo de l’évènement.

 

 

 

RENVOYÉ SPÉCIAL AU LYCÉE DE LA SAUSSAYE (ORLÉANS-TOURS / CENTRE-VAL DE LOIRE)

Rencontre avec la journaliste Yvette MUREKASABE (Burundi) au Lycée de la Saussaye (Orléans-Tours / Centre-Val de Loire) le mardi 1er mars 2016.

Pour lire l’article paru dans l’Écho Républicain le 2 mars 2016, cliquez ici.

Voici quelques retours rédigés par les élèves après la rencontre :

Est-ce que ce témoignage vous a été utile ?

Oui, un témoignage passionnant qui nous a beaucoup enseigné de choses.

Pourquoi ?

Ça m’a appris pas mal de détails que j’ignorais, notamment sur les pays en dictature.

Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce témoignage ?

Je suis profondément choqué en apprenant que tant de personnes sont emprisonnées, torturées ou tuées juste parce qu’elles ont oser parler des sujets qui fâchent.

Quel est votre avis sur la situation des journalistes en exil ?

C’est triste car ils quittent leurs proches, pour se protéger et les protéger, ils partent vivre seuls dans des pays à des milliers de kilomètres, ça doit être très dur.

D’après vous, quel est le rôle du journaliste aujourd’hui dans la société ?

Dans nos pays plus ou moins libres et surtout dans les pays en dictature comme le Burundi, le rôle du journalisme est d’informer et de dénoncer ce qui ne va pas dans la société.

Pourquoi la liberté de la presse est-elle importante dans une démocratie ?

Ça permet à n’importe qui d’être informer sur son pays, sur le monde qui l’entoure et donc de rester libre, la connaissance, pouvoir la propager, c’est ça la liberté.

Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux journalistes exilés ?

De continuer votre combat, de toujours parler, même si les conditions sont difficiles, gardez la tête haute et ne baissez pas les bras.

 

Ci-dessous, vous trouverez la galerie photo de l’événement.

Jets d’encre rencontre Yvette Murekasabe

12540932_10153237478616971_9143182591349170840_nLa Maison des journalistes continue sa collaboration avec Jets d’encre, une association qui promeut, valorise et défend la presse d’initiative jeune.
L’initiative la plus récente a eu lieu le dimanche 24 janvier, lors de la réunion du Rézo Ile-de-France réunissent une trentaine de journalistes jeunes de la région désireux d’échanger sur leurs pratiques.
Invitée à intervenir lors de l’atelier « Exercices de style : interview », Yvette Murekasabe, journaliste burundaise de la MDJ, les a rencontré au local de l’Association Jets d’encre, dans le XXème arrondissement.

Ci-dessous une galerie photo de l’événement.

Reportage à la MDJ (France Inter, 29 décembre 2015)

inter treizeLe reportage sur la Maison des journalistes diffusé dans les 13 heures de France Inter du 29 décembre 2015.
Par Hodane Hagi Ali.

Interviews à Bahram Rashwangar (Afghanistan) et Yvette Murekasabe (Burundi).

Pour écouter le podcast, cliquez ici.