La MDJ rencontre Edwy Plenel et l’équipe de Mediapart

Par Lisa Viola ROSSI

Une rencontre privilégiée avec Edwy Plenel et l’équipe de Mediapart a ouvert vendredi 9 septembre la rentrée des activités culturelles 2018 de la Maison des journalistes.

Une délégation d’une douzaine de journalistes en exil a été accueillie et accompagnée en visite des trois étages de la rédaction du 8 passage Brûlon, dans le 12ème arrondissement de Paris, par Sophie Dufau, rédactrice en chef adjointe de Mediapart et Lorraine Melin, chargée des services généraux du média.

Lors de la matinée, les professionnels de la MDJ ont pu rencontrer et échanger avec les plumes des différentes rubriques du journal, ainsi qu’avec une partie de l’équipe administrative et technique. Le parcours a prévu la visite de la salle de tournage, où Mediapart réalise ses émissions en live ainsi que de sa bibliothèque.

Ensuite, la délégation a été invitée à prendre place dans la salle des réunions, au cœur du bâtiment, pour assister à la réunion de rédaction qui a lieu tous les matins vers 11 heures. Les journalistes en exil ont pu ainsi prendre la parole pour se présenter à toute l’équipe du journal, une vingtaine de rédacteurs sur place et d’autres assistant en direct live dans les deux autres rédactions du média, à Poitiers et à Montpellier. Cet échange s’est par ailleurs déroulé en presence du directeur Edwy Plenel, avec lequel la visite a continué dans l’espace de réunion au 3e étage, pour une conversation informelle autour d’un café.

« Journal tout à la fois numérique – a souligné M. Plenel -, indépendant, participatif et payant, nous l’avions conçu comme un prototype en laboratoire de ce que pourrait être une nouvelle presse de qualité à l’ère du digitale, dans le but de défendre la valeur de l’information, de l’enquête, de la démocratie délibérative ». Le cofondateur de Mediapart a présenté le projet à l’origine de ce média, et il a rappelé les étapes de son évolution et de son succès extraordinaire qui compte 150 000 abonnés et 4,5 millions de visiteurs. Il a rappelé la centralité de l’indépendance économique (« Seuls nos lecteurs peuvent nous acheter » est le slogan de Mediapart affiché sur le mur de la salle de réunion) et a soutenu l’urgence de promouvoir une culture démocratique: « Car la démocratie est un écosystème complexe de pouvoirs et contre-pouvoirs : nous essayons de mener ce combat culturel en nous présentant en tant que point d’appui de ces volontés citoyennes qui résistent et cherchent les voies d’un refondation démocratique de l’écosystème médiatique – a expliqué le directeur -, en proposant  des réponses nouvelles à la crise d’indépendance et de qualité de l’information ».

M. Plenel a répondu aux différentes points soulevés par les journalistes de la MDJ : de la question concernant le traitement de l’information sur la situation socio-politique en Afrique occidentale jusqu’à la crise des migrants en Europe. « Ma position n’est pas idéologique, mais informée : l’accueil est obligatoire car l’humanité à le droit de bouger et de se déplacer. Nous devons être au rendez-vous de la solidarité avec celles et ceux qui nous viennent du lointain, autrement nous ne le serons pas plus avec notre prochain et notre peuple perdra son sens d’être peuple, en donnant lieu à des extrémismes ». Monsieur Plenel a ajouté : « Français n’est pas une couleur.  Et à ceux qui disent qu’on accueilli la misère du monde, je réponds qu’au contraire c’est la jeunesse et la richesse de l’humanité qui frappent à notre porte ».

La rencontre s’est clôturée avec une séance de dédicaces du livre La valeur de l’information publié en mars 2018 par la maison d’édition Don Quichotte que l’auteur même, Edwy Plenel, a offert et dédicacé à tous les membres de la délégation de la MDJ.

Ci-dessus la galerie photo : 

Notre actualité en vidéos…

… Et en photos !