Le 13 février nous avons fêté la Journée mondiale de la radio à la Maison de l’UNESCO.
Une journée pour rendre hommage à la radio en tant que moyen de communication ; améliorer la collaboration entre les diffuseurs et encourager aussi bien les grands médias que les radios communautaires à s’engager pour l’accès à l’information et la liberté d’expression sur les ondes.

[Cliquez sur les photos pour les agrandir – Avec Brent Gregston, responsable de la section Unesco « Liberté d’expression et développement des media » et Jean-Paul Marthoz, European Senior Advisor pour CPJ (Committee to Protect Journalists); délégation de la MDJ: Rania Badri, journaliste syrienne, Simon Biniam, journaliste érythréen, Hamzeh Sadegh, journaliste iranien, Kabir Md Humayun, journaliste bangladais, et un journaliste soudanais] 

Valérie Trierweiler en visite à la MDJ, 21 octobre 2012.

[Cliquez sur les photos pour les agrandir]

« Hrant Dink – Hommage à un journaliste assassiné » : Vernissage de l’exposition à la Maison des Journalistes (Paris, octobre 2011).

[Cliquez sur les images pour les agrandir]

Hommage au journaliste Hrant Dink, à la Maison des Journalistes, en présence de Jean-François Colosimo, président du Centre national du livre, de Darline Cothière, directrice de la Maison des journalistes, d’Emmanuelle Collas, présidente et directrice éditoriale de Galaade, et de la veuve du journaliste assassiné, Mme Rakel Dink.
Cet évènement a été organisé grâce au partenariat de notre association avec le Centre national du livre et Galaade Editions.

La vidéo de l’intervention de Darline Cothière, directrice de la Maison des journalistes, et de la veuve du journaliste assassiné, Rakel Dink.

Le 29 avril 2010, sous l’impulsion de la Maison des journalistes, une fresque a été présentée sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris afin de défendre la liberté de la presse par le dessin à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse.
Cette œuvre éphémère de 5 mètres sur 3 m, a été réalisée en public, par trois dessinateurs de presse réfugiés, ayant défié leurs gouvernements : Adjim Danngar, Ahmed Mesli et Samuel Daina. Des dessinateurs de presse français étaient présents pour saluer le courage de leurs confrères exilés.

 

 

© 2010 Jean-François Deroubaix

Jean Plantureux, dit Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste français, en visite à la MDJ (3 décembre 2008).

[Cliquez sur les photos pour les agrandir]

Chambéry, lycée du Granier. Rencontre avec Mouhamadou Yall, journaliste Mauritanien hébérgé à la MDJ.

Par Caroline A.

Après avoir travaillé en tant que professeur de français, Mouhamadou Yall s’est dirigé vers une carrière de journaliste dans son Pays, la Mauritanie, pays où la liberté de la presse est très très limitée… C’est plus précisément grâce aux personnes qui l’on encouragé qu’il peux aujourd’hui exercer son métier de journaliste d’investigation. […]

Article paru dans la revue de presse du projet en 2008.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire l’article.

La liberté de la presse en Mauritanie