Communiqué de presse
Paris, le 28 avril 2017

A l’occasion de la Journée mondiale de la Liberté de la Presse, le mercredi 3 mai 2017, la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, se rendra à la Maison des journalistes (MDJ), située dans le 15e arrondissement de Paris, pour inaugurer, aux  côtés de la Directrice de la MDJ, Madame Darline Cothière, une chambre parrainée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) destinée à héberger un journaliste en exil.

 

Structure unique au monde par sa vocation sociale et sa spécificité, la Maison des Journalistes, depuis sa création en 2002, a déjà accueilli, hébergé et soutenu plus de 370 professionnels de l’information venus de 60 pays. Tous ces professionnels de l’information ont dû fuir leur pays en raison de persécutions subies dans l’exercice de leur métier. Avec la Francophonie comme nouveau soutien et partenaire, la Maison des journalistes entend rappeler l’intérêt de sa mission en faveur des journalistes exilés et de la liberté de la presse. La MDJ a, en outre, pour vocation, partout, en France comme en Europe, de sensibiliser les jeunes au respect des valeurs fondamentales et citoyennes, à la tolérance, à la liberté d’expression, autant de valeurs qui sont aux fondements de la démocratie.

 

Au cours de ses échanges avec les journalistes-résidents de la Maison des Journalistes, la Secrétaire générale de la Francophonie réaffirmera son attachement à la pluralité des médias et à la liberté de la presse dans le monde.

 

Avant d’accéder à la fonction de Secrétaire générale de la Francophonie -qui regroupe aujourd’hui 84 Etats et gouvernements sur les 5 continents- Michaëlle Jean, née en Haïti, avait dû fuir, avec sa famille, le régime brutal du dictateur François Duvalier pour se réfugier au Québec. Elle mènera par la suite, une brillante carrière de journaliste et de présentatrice d’émissions d’information à Radio-Canada et à la Canadian Broadcasting Company (CBC). Au Canada, elle a également participé à la réalisation de plusieurs films documentaires. En 2005, Michaelle Jean est devenue la 27e Gouverneure générale et Commandante en chef du Canada. Le 3 novembre 2014, elle a été élue Secrétaire générale de la Francophonie lors du XIVe Sommet de Dakar. Elle est la première femme à occuper cette fonction.

Contacts presse

Maison des journalistes
evenement@maisondesjournalistes.org, tél : 01 40 60 04 06 / 06 47 20 57 02

 

Organisation internationale de la Francophonie

media@francophonie.org

 

Pour télécharger le communiqué de presse au format pdf, cliquez ici.

[Par Valérie PARLAN, journaliste chez Ouest-France] Après un premier atelier tenu en janvier dernier, l’association Ouest Fraternité est retournée à la MDJ, le 4 avril 2017. Christelle Guibert et Valérie Parlan, journalistes à Ouest-France, ont rencontré une quinzaine de résidents et anciens résidents. Un nouvel échange inscrit dans le partenariat entre Ouest Fraternité et la Maison des journalistes qui a pour but de créer un espace de formation et d’accompagnement professionnel des résidents.

Les journalistes du quotidien Ouest-France, Valérie PARLAN et Fabienne GERAULT, entourées de leurs consoeurs et confrères de la MDJ @Camille PEYSSARD-MIQUEAU

Les intervenantes, après une présentation du fonctionnement du journal et de la pige, ont confirmé que les consœurs et confrères de la rue Cauchy représentent de précieux professionnels pour le service international du quotidien Ouest-France. Mais aussi pour d’autres rubriques susceptibles de parler de leur pays, leur culture, leur histoire.

Cette rencontre a été l’occasion de mieux cerner leurs projets et compétences journalistiques. Identifier leurs sujets de prédilection, leurs enquêtes en cours, leur support médiatique permettra de les contacter rapidement quand des sujets le nécessiteront ou les associer efficacement à nos articles.

L’idée est aussi de partager cette base de « journalistes ressource » avec d’autres rédactions, notamment les médias partenaires de la Maison.

Au-delà de la sphère Ouest-France, l’association aimerait également suggérer des pistes de piges aux journalistes de la MDJ. Nous connaissons le paysage médiatique, les sujets traités par nos confrères, les formats innovants lancés… Nous savons combien il faut batailler pour placer des sujets dans nos rédactions, proposer des synopsis convaincants. Nos ateliers devront donc intégrer cet échange de bons conseils sur comment et où proposer un sujet de pige.

Ce sera le sujet du prochain atelier qui se tiendra fin juin.

Pour plus d’informations sur les activités de Ouest Fraternité, rendez-vous sur le site internet : http://ouest-fraternite.fr/nos-valeurs-nos-competences/

Échanges et conseils professionnels ont rythmé cette deuxième rencontre Ouest Fraternité ©Camille PEYSSARD-MIQUEAU

«Après cette rencontre avec Raafat Alghanem, je crois que le rôle du journaliste est celui d’être un ‘’témoin du monde’’, celui qui doit apporter les nouvelles et les connaissances venues d’ailleurs. Dans la société d’aujourd’hui, son rôle est d’énoncer les injustices, de les dénoncer et de nous informer de ce qui se passe.»

Raafat ALGHANEM face aux élèves du Lycée La Fayette de Brioude ©Agence BRIOUDE

Vendredi 24 mars 2017, les élèves des classes de Première Scientifique et Économique et Social, accompagnés de leurs professeures Ouardia Touahri et Christiane Gaillard, ont rencontré le journaliste syrien Raafat Alghanem à l’occasion de l’opération Renvoyé spécial, organisée dans le cadre de la 28ème Semaine de la presse et des médias dans l’école au Lycée La Fayette de Brioude (43).

Durant plusieurs heures, les lycéens ont échangé avec le journaliste et partagé son parcours professionnel et personnel à travers la Syrie, l’Arabie Saoudite et la Jordanie, avant son exil vers la France. L’occasion pour beaucoup de rencontrer pour la première fois un témoin direct de la guerre qui déchire le territoire syrien depuis six années et qui fait régulièrement la une de la presse française et internationale.

Une rencontre qui a marqué les lycéens de Brioude et a permis d’enrichir leur réflexion à en croire leurs retours enthousiastes : 

«Grâce à monsieur Alghanem, on en a appris plus sur la vie politique en Syrie. Les problèmes qui s’y passent me semblent aujourd’hui beaucoup plus réels.»

«Ce témoignage m’a permis d’apprendre et de connaitre un pays, une situation économique différente. Mais aussi d’avoir un regard différent du nôtre sur le monde actuel et les tensions du monde.»

«J’ai été marqué par l’ouverture d’esprit du journaliste syrien. En chaque homme, bon ou mauvais, il y a un traumatisme et de la réflexion. J’ai appris que tout homme mérite de l’intérêt.»

«J’ai trouvé le parcours de ce journaliste intéressant d’autant plus que j’ai travaillé sur la liberté de la presse dans le cadre des TPE, j’en ai donc appris d’avantage sur la liberté d’expression et notamment sur la presse en Syrie.»

«Cette rencontre était intéressante et riche culturellement. On a pu en apprendre plus sur la vie, le pays, la culture et la société des pays dont nous a parlé le journaliste. On a eu un point de vue  »intérieur’’. »

«Je crois la liberté de la presse importante car sans presse ce n’est plus une démocratie. La liberté  d’expression est un des piliers de la démocratie.»

«Raafat Alghanem m’a permis de découvrir le régime de Bachar el-Assad en Syrie, la vie d’un journaliste opprimé et son regard sur la situation actuelle. J’ai été très touché par la destruction et la disparition progressive de sa Syrie d’origine sous les menaces et la torture.»

«Je veux dire aux journalistes exilés toute mon admiration et qu’il est nécessaire qu’ils continuent d’intervenir dans des lycées, comme aujourd’hui, pour dire leur vérité et leur histoire directement aux élèves. Merci et courage !»

Vous pouvez retrouver l’entretien de Raafat Alghanim, réalisé par le journal La Montagne, le 31 mars 2017 en format pdf

Jeudi 16 mars 2017, les élèves du Lycée La Prat’s de Cluny (71), accompagnés de leur professeure documentaliste Christelle Chauvot, ont rencontré le journaliste afghan Bahram Rawshangar dans le cadre de l’opération Renvoyé spécial, organisée pour la Semaine de la Presse et des Médias dans l’École (SPME), édition 2017. 

Bahram RAWSHANGAR et son interprète Yann RICHARD devant les élèves du Lycée La Prat’s de Cluny ©CLEMI Dijon

Cette rencontre fait suite à une préparation assidue des élèves par leurs professeurs qui avait notamment abouti à la réalisation d’une vidéo pour la défense de la liberté de la presse sous la forme d’un  »Mannequin Challenge » à découvrir ici :

À l’occasion de leur rencontre avec le journaliste, une équipe de la chaîne France 3 Bourgogne-Franche-Comté était présente pour filmer cet échange et interroger Bahram Rawshangar qui a répondu à cette interview que vous nous proposons de (re)découvrir ici :

Semaine de la presse à l’école : les lycéens de la Prat’s à Cluny rencontrent un journaliste afghan

Les élèves semblaient ravis à en croire quelques uns de leurs témoignages enthousiastes : 

«J’ai été frappé par la force de l’engagement et le militantisme de ce journaliste. Toute sa vie semble liée à son combat pour les droits et les libertés.»

«Ce que j’ai à dire aux journalistes exilés se résume en un mot : Merci ! Votre engagement et votre combat sont primordiaux. Finalement, vous êtes les moteurs de la liberté.»

«Pour moi, le rôle du journaliste est d’informer du mieux possible sans forcément être neutre.»

«C’est terrible que les journalistes aient besoin de s’exiler à cause de leur travail pour la liberté : il est pourtant d’utilité publique et leur sacrifice est vraiment impressionnant. Heureusement qu’il existe des structures comme la MDJ pour les accueillir.»

«Le rôle premier du journaliste est de faire circuler l’information avant tout. Mais dans un contexte de crise, je crois qu’il doit également affûter l’esprit et tenter de pousser leur société dans la meilleure direction.»

Vous pouvez télécharger le compte-rendu de la rencontre, rédigé par Maëva Martinez, élève de Seconde : ici, ou obtenir l’article qui lui a été consacré par le Journal de Saône et Loire : ici .

Plus d’informations sur cette rencontre sur le site du CLEMI de l’Académie de Dijon et de FR3

 

Les 12 et 13 octobre 2016, à Paris, le Forum des Images a accueilli, dans le cadre des Rencontres numériques, la 2ème édition de la rencontre « Education à l’image, aux médias et au numérique ».

Lors de la session « Résidences de journalistes » présentée le mercredi 12 octobre dans l’après-midi, Darline COTHIÈRE, directrice de la Maison des journalistes et Marie-Angélique INGABIRE, journaliste d’origine rwandaise et ancienne résidente de la MDJ sont intervenues pour parler des actions éducatives menées par la MDJ afin de sensibiliser les jeunes aux problématiques de la liberté d’expression et de la presse, de la tolérance et de la laïcité.

Ce fut également l’occasion de revenir sur le projet en collaboration avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de la région Rhône-Alpes-Auvergne pour accueillir un journaliste de la Maison des journalistes en résidence à Bourg-en-Bresse.

Retour sur l’intervention de Darline COTHIÈRE ci-dessous